home icon / Magazine / Rentrée des classes en Formula E

Rentrée des classes en Formula E

'

Le championnat FIA de Formula E connaît un intérêt indéniable et, à l'aube de la saison 4, les concurrents se retrouvent cette semaine sur le circuit de Valencia en Espagne pour procéder à des essais préliminaires avant l'ouverture du championnat début décembre à Hong Kong. Petit tour des forces en présence.

Le champion sortant Lucas di Grassi et l'équipe officielle Audi Sport ont entamé les hostilités dès la semaine dernière sur le Red Bull Ring à l'occasion d'une journée promotionnelle de la mobilité électrique. Plusieurs teams avaient déjà entamé les essais de préparation, mais les tests collectifs mis sur pied sur l'Autodromo Ricardo Torno de Valencia fournissent la première occasion de confronter les acteurs de la compétition électrique. C'est aussi l'opportunité de découvrir de nouvelles livrées et des nouvelles têtes, certains pilotes étant encore en quête d'un volant.

Parmi les transferts d'importance de l'intersaison, notons le passage de Nelson Piquet Jr chez Jaguar Racing (coupant ainsi l'herbe sous le pied de son compatriote Felipe Massa, un moment pressenti) aux côtés de Mitch Evans. Le champion FE de la saison 1 a exploité une clause de performance pour sortir de son contrat initial de trois ans et il est assez cocasse de constater que son ancienne équipe NIO (ex-NexTEV) a réalisé le meilleur temps de la première journée avec le discret mais solide Oliver Turvey. Pour remplacer Piquet, la structure chinoise a fait appel au revenant Luca Filippi, ancien vice-champion des GP2 Series et épisodique pilote d'IndyCar ces dernières années.

D'autres nouveaux venus proviennent du WEC, dont les pilotes officiels Porsche Neel Jani (engagé par Dragon Racing) et André Lotterer (recruté chez Techeetah). Le constructeur allemand s'alignera en FE lors de la saison 6 (2019/2020) et prépare ainsi le terrain. On peut en dire autant avec Mercedes dont deux jeunes protégés, Edoardo Mortara et Daniel Juncadella, vont tester respectivement chez Venturi et Mahindra. Dans le team monégasque, l'Allemand Maro Engel (titulaire l'an passé) est également comparé à James Rossiter, ex-pilote d'essais Honda en F1.

Enfin, le quatrième larron germanique (en comptant Audi déjà bien représenté) BMW profite de ces trois journées pour évaluer ses espoirs Alexander Sims et Tom Blomqvist face à l'étalon Antonio Felix da Costa chez Andretti. Dans le clan français, seule la décoration de la monoplace change chez Renault-e.dams pour le duo Buemi-Prost alors que DS Virgin Racing alignera deux pilotes anglais, le bouillant Sam Bird et le prometteur Alex Lynn. Exit le préféré de Citroën Jose Maria Lopes... On chuchote d'ailleurs que DS Performance pourrait se séparer de Virgin lors de la saison 5 pour se rapprocher de Techeetah, l'équipe montée autour de Jean-Eric Vergne avec des capitaux chinois. Affaire(s) à suivre !

Tenante du titre des équipes, Renault-e.dams privilégie le bleu dans sa nouvelle livrée.