Pilotes F1 à Indy 500 : fortunes diverses

Fernando Alonso emboîtera le pas, le mois prochain, à plusieurs dizaines d'autres pilotes de F1 qui, un jour, traversèrent l'Atlantique pour aller se frotter au Brickyard. Certains, stars ou pas, y brillèrent ; d'autres, parfois reconnus voire multi-Champions du monde en Formule 1, s'y cassèrent les dents, et pas que. F1i remonte le temps en sélectionnant quelques parcours transatlantiques.

Dans les exemples ci-dessous - la liste est loin d'être exhaustive -, nous n'avons pas retenu les pilotes américains habitués parfois à faire l'aller-retour comme Andretti ou Gurney, ni ceux qui ont d'abord connu voire gagné Indianapolis avant de rejoindre l'Europe tels Jacques Villeneuve ou Montoya, ni les Fittipaldi (lauréat en 89 et 93), Téo Fabi (poleman en 83), Guerrero (poleman en 92), Boesel et autres Daly et actuellement Chilton ou Sato, qui s'y forg(èr)ent une seconde carrière après la F1.