Galerie technique : Grand Prix de Bahreïn

© F1i

VORTEX SUPÉRIEUR

Le deuxième vortex, créé au sommet du bargeboard, va s’écouler en suivant la pente et la courbure du déflecteur. Il plonge donc vers le bas, et contribue au mouvement de “downwash” opéré par d’autres pièces de la voiture (dont les bras de suspension profilés, les ailettes au bord du cockpit, etc.), qui aplatit voire affaisse le flux d’air montant créé par le sillage de l’aileron avant.

Tout en descendant, il suit la courbure du déflecteur et s’écarte du centre de la voiture pour se diriger vers les flancs du ponton (où il interagit avec le vortex Y250) et les bords du fond plat. On peut supposer que cet air énergisé passe à travers les entailles pratiquées dans le fond plat de la plupart des monoplaces.