home icon / Magazine / Technique / Technique / Galerie technique : Grand Prix de Bahreïn

Galerie technique : Grand Prix de Bahreïn

© F1i

CRANTAGE À LA MODE MERCEDES CHEZ FORCE INDIA

Pour la troisième manche du calendrier, Force India a amené de nombreuses retouches à sa monoplace, notamment à ses déflecteurs latéraux, dont le nombre d’entailles est passé de quatre à neuf. Elle suit ainsi la tendance de segmentation initiée par les aérodynamiciens de Mercedes l’an passé : cranter le déflecteur, dont le rôle ne consiste plus seulement à écarter les turbulences mais à réénergiser le flux en créant des vortex. Ajouter des entailles permet de diriger plus précisément le flux d'air et de limiter le risque de détachement de celui-ci (risque causé par la longue courbure du déflecteur).

On note par aileurs que le petit déflecteur inférieur a été allongé (flèche jaune), alors que l’ailette triangulaire a été davantage entaillée (comparez les flèches blanches en bas).

Le déflecteur latéral a, pour simplifier, deux fonctions. Premièrement, en tant qu’élément conditionnant le flux, il écarte l’air turbulent produit par la rotation des roues avant, qui, sans lui, longerait les pontons et viendrait perturber l’écoulement de l’air sur la face supérieure du diffuseur (et par conséquent le rendement de ce dernier).

Deuxièmement, le “bargeboard” agit comme un générateur de vortex. Il produit deux tourbillons : l’un à sa base (traits verts sur l’image ci-dessous), l’autre à son extrémité supérieure (traits bleus).

© F1i

VORTEX INFÉRIEUR

De chaque côté de la voiture, le vortex inférieur s’écoule vers le bord d’attaque du fond plat, situé grosso modo sous la prise d’air du ponton (voir flèche blanche). En énergisant et en accélérant l’écoulement de l’air, il augmente la dépression dans cette zone profilée comme une aile inversée et, par conséquent, l’appui.

Entre le déflecteur et le bord avant du fond plat, on note la présence d’une ailette triangulaire (flèche jaune), comme sur la plupart des F1 2017. En passant en dessous de cette ailette, le vortex inférieur créé par le bargeboard produit une différence de pression entre le dessus et le dessous de cette ailette et, par conséquent, de l’appui sous l’ailette, ainsi que de petits vortex sur les bords de celle-ci (qui renforcent le vortex du déflecteur).