home icon / Magazine / Technique / Technique / Coup d’œil sous le capot de la Toro Rosso STR11

Coup d’œil sous le capot de la Toro Rosso STR11

© F1i

© F1i

INSTALLATION ORIGINALE

Comme le prouve la réussite de Mercedes depuis trois ans, une voiture compétitive repose sur une intégration parfaite entre le moteur et le châssis. Loger le V6 italien dans une monoplace prévue pour un autre moteur a imposé de faire des compromis. En début de saison, la STR11 était trop lourde, et les paramètres de refroidissement encore loin d’être optimaux.

Comme on le voit sur les images ci-dessus, la Toro Rosso a conservé les radiateurs d’huile très particuliers de sa devancière. Au lieu d’être classiquement placés dans les pontons, ils sont installés plus haut, autour du moteur (au niveau de la tête du taureau rouge peint sur la carrosserie). Destinés à refroidir l’huile du moteur, ces radiateurs sont alimentés en air frais pas les conduits latéraux de la prise d’air : voyez les flèches jaunes. Un tel aménagement, unique en son genre, permet de dégager et d’affiner les pontons, particulièrement creusés sur le bolide romagnol.