La Force India VJM10 à la loupe

Force India a dévoilé hier la dixième monoplace de son histoire : la VJM10. Toujours motorisé par le V6 Mercedes, le modèle 2017 se distingue par sa grande finesse et quelques solutions originales. UN NOUVEAU TERRAIN DE JEU La nouvelle 

La Renault RS17 à la loupe

F1i se penche sur la première véritable Renault F1 : la RS17. Contrairement à sa devancière, la monoplace du losange pousse autant que possible l’intégration entre moteur et châssis. UNE ARCHITECTURE MOTEUR ORIGINALE ? Alors que la RS16 avait été construite 

La Sauber C36 à la loupe

La Sauber F1 2017, baptisée C36, a la lourde tâche de faire mieux que sa devancière, qui ne récolta que deux points l’an passé. F1i scrute les détails de la dernière-née d’Hinwill. RETOUR VERS LE FUTUR Marquant le vingt-cinquième 

La Williams FW40 à la loupe

Comme l’an passé, Williams est la première écurie de F1 à lever le voile sur sa nouvelle monoplace, la FW40. Mais un coin du voile seulement, car les illustrations publiées hier simplifient les pièces les plus intéressantes a priori. 

Bob Bell, le chef d’orchestre

À 26 ans d’intervalle, il a participé à la conception de la McLaren-Honda MP4-4 ainsi qu’à celle des Mercedes de l’ère hybride. Aujourd’hui directeur de la technologie de l’écurie Renault, Bob Bell coordonne le travail des ingénieurs d’Enstone et 

La nouvelle donne technique va-t-elle améliorer la course ?

DE GRANDES ESPÉRANCES Rien ne sert de spéculer, il faut attendre. Telle est l’opinion de Kimi Räikkönen, pleine de bon sens : “On verra bien quand les voitures prendront la piste, car il y a beaucoup de changement. Attendons de 

Pourquoi le V6 Mercedes est-il le meilleur moteur de F1 ?

Depuis trois saisons, le moteur Mercedes F1 a remporté 51 victoires, signé 57 pole positions et accumulé plus de 3600 points. Parfaitement intégré aux Flèches d’argent, il a contribué à la conquête de trois titres de Champion du monde 

La télémétrie en F1 : la course à l’information

La télémétrie existe en Formule 1 depuis plus de trente ans, et pas un Grand Prix ne se déroule sans qu’on ne l’évoque. Mais quels paramètres de la voiture sont-ils scrutés? Comment sont-ils analysés ? F1i approche de plus près 

Les défis techniques de la saison 2017 : les pneus

Avec l’aérodynamique, les pneus sont l’ingrédient principal de la nouvelle recette concoctée par le règlement technique 2017. Plus larges, plus endurants, ils devraient non seulement accroître les performances mais aussi changer le pilotage et déroulement des courses. Pour le 

Quelle sécurité pour les pilotes en 2017 ?

UNE PREMIÈRE… En général, dans l’histoire récente des Grands Prix, les changements apportés au règlement technique visaient plutôt à ralentir les monoplaces : limitation de la pression de turbo à la fin des années 1980, rétrécissement des ailerons en 1991, 

Les défis techniques de la saison 2017 de F1 : le châssis

C’est dans le domaine aérodynamique que les bouleversements introduit par le règlement technique 2017 sont les plus importants. Si l’on sait que les monoplaces de F1 seront plus larges et plus basses, l’examen détaillé des changements laisse entrevoir des 

James Key, la relève

James Key a été le directeur technique de l’écurie Force India, avant d’occuper le même poste clé chez Sauber et aujourd’hui Toro Rosso. À 45 ans, l’ingénieur britannique a déjà un long parcours derrière lui au sein d’écuries aux 

Les défis techniques de la saison 2017 de F1 : le moteur

Pour rendre la Formule 1 plus spectaculaire, le règlement technique a été revu en profondeur. Dotées de plus d’appui aérodynamique et d’une meilleure adhérence mécanique, les bolides 2017 seront toujours propulsés par les V6 hybrides introduits il y a 

Coup d’œil sous le capot de la Toro Rosso STR11

Dessinée pour accueillir un V6 Renault, la STR11 a dû être adaptée pour recevoir un moteur Ferrari, datant qui plus est de 2015. La monoplace conçue sous la direction de James Key s’est malgré tout bien comportée en piste, 

La suspension de Mercedes en suspens ?

En Formule 1, la course se joue souvent dans les coulisses, comme en témoigne la lettre envoyée à la FIA par Ferrari à propos d'une suspension stockant l’énergie, telle que l’aurait développée Mercedes et sans doute Red Bull. Explications.