Bilan de la saison 2016 de F1 : Williams

© XPB Images
© XPB Images

LES FAITS 

5e au Championnat du monde des constructeurs

8e (Bottas) et 11e (Massa) au Championnat du monde des pilotes

1 podium, 138 points

NOTE F1i : 6/10

La cote est à la mesure de la déception. En chute libre, Williams a reculé de deux places au championnat, vu ses points quasiment divisés par deux et n’a réussi qu’un seul podium. Il est grand temps de réagir, et le changement de réglementation est une occasion à saisir.

ANALYSE : PERDUS EN COURS DE ROUTE

La spirale descendante, amorcée en 2015 où les locataires de Grove étaient néanmoins parvenus à conserver la troisième marche du podium chez les constructeurs, s’est accélérée. La FW38 n’a guère corrigé les défauts de ses aïeules. Elle est toujours allergique aux circuits urbains, mal à l’aise en virages lents alors qu’elle vole en ligne droite, chauffer les pneus reste un défi et rouler sous la pluie, un exercice de haute voltige. Après sept courses, Williams comptait 81 points – 11,57 par épreuve – dont une troisième place, une quatrième, trois cinquièmes. Sur les quatorze suivantes, les Martini Brothers n’ont accumulé que 4,07 unités par course, avec comme pinacle une seule fois dix points. Dans le même temps, Force India en marquait 141 et les larguait. C’est encore plus dramatique quand on fait le compte par pilotes : Bottas est passé d’une moyenne de 6,28 à 2,92, Massa de 5,28 à... 1,14 !

À la suite de la retraite imprévue de Nico Rosberg, Mercedes cherche à recruter Valtterri Bottas, dont la carrière est gérée par Toto Wolff, Mika Häkkinen et Didier Cotton. On dit Mercedes prêt à diviser par deux le prix de ses moteurs pour s’attacher les services du Flying Finn. Du coup, Massa sortirait de sa retraite…

Détruit en qualification par le Finlandais (18/4), Felipe a plus d’une fois joué de malchance le lendemain mais a aussi semblé avoir perdu le feu sacré. Le fait qu’il soit poussé vers l’hospice n’a donc rien d’étonnant. D’autant que son successeur, Lance Stroll, s’il devra prouver qu’il mérite sa promotion après son titre européen en F3, dispose d’arguments pécuniaires consistants. De quoi lui permettre de se préparer comme jamais aucun rookie n’a pu le faire, avec Valtteri comme étalon… si ce dernier reste à Grove.

À la suite de la retraite imprévue de Nico Rosberg, Mercedes cherche en effet à recruter le pilote finlandais, dont la carrière est gérée par une société détenue par Toto Wolff, Mika Häkkinen et Didier Cotton. On dit Mercedes prêt à diviser par deux le prix de ses moteurs pour s’attacher les services du Flying Finn (avec Paddy Lowe en monnaie d’échange – les négociations salariales entre l’ingénieur et Brackley se révélant plus compliquées que prévu – puisque Pat Symonds a quitté le navire ?). La proposition intéresse Williams, qui auriat convaincu Felipe Massa de revenir au bercail, afin d’assurer une certaine continuité et garantir un pilote d’expérience aux côtés du rookie Stroll.

LE CHIFFRE : 81

81 : le nombre de points inscrits au soir du Grand Prix du Canada, soit au tiers du championnat. Seulement 57 ensuite, et 119 de moins qu’en 2015. Vertigineux !

LA TECHNIQUE

Découvrez la Williams FW38 sous toutes ses coutures.

LES PILOTES

Voyez les notes F1i pour Valterri Bottas et Felipe Massa.

© XPB Images
© XPB Images