home icon / Magazine / F1i Magazine / Interview / Romain Grosjean : "Il ne manque pas grand-chose"

Romain Grosjean : "Il ne manque pas grand-chose"

Le pilote français propose une chronique exclusive dans F1i Magazine à paraître cette semaine. Il s'est longuement confié à Chris Medland sur le premier tiers de la saison ainsi que sur les perspectives du Haas F1 Team pour 2016 et au-delà. Morceaux choisis.

Romain Grosjean (FRA), Haas F1 Team 16.06.2016. Formula 1 World Championship, Rd 8, European Grand Prix, Baku Street Circuit, Azerbaijan, Preparation Day. - www.xpbimages.com, EMail: requests@xpbimages.com - copy of publication required for printed pictures. Every used picture is fee-liable. © Copyright: Charniaux / XPB Images

Peut-on dresser un premier bilan de ta collaboration avec Haas ?

Je me sens vraiment bien dans cette équipe. On fait du bon boulot, même si on souffre davantage qu'en début de saison, mais je pense qu'il est important de montrer que nous formons un bloc et que nous sommes bien décidés à progresser.

Tout de même, 22 points au compteur, c'est plus que vous n'en espériez !

Un peu moins, en réalité, parce qu'après les essais hivernaux, quand nous avons pu évaluer le potentiel de la VF-16, je pensais que nous pourrions viser le top 10 à la régulière. Après deux premiers Grands Prix de rêve, le réveil a été pénible en Chine. On a pensé que le circuit ne nous convenait pas et, comme on a marqué des points en Russie (grâce aux incidents de course, pour être honnête), on voulait continuer sur notre lancée. Mais notre élan s'est un peu émoussé depuis.

La voiture en est capable, mais nous cherchons à combattre un vice caché parce que nous avons perdu en adhérence depuis le début du championnat, il n'y a plus la même confiance dans l'auto.

Que manque-t-il à Haas pour rentrer plus souvent en Q3 ?

Il ne manque pas grand-chose, à vrai dire. On parle de deux ou trois dixièmes selon les pistes, donc dès que nous aurons franchi ce palier on pourra viser les points régulièrement. La voiture en est capable, mais nous cherchons à combattre un vice caché parce que nous avons perdu en adhérence depuis le début du championnat, il n'y a plus la même confiance dans l'auto. C'est sans doute dû aux pneumatiques : il faut mettre le doigt sur la bonne fenêtre d'exploitation des gommes. Avec le retour de la chaleur cet été, on devrait y parvenir.

XPB_810073_Grosjean

La Haas VF-16 possède un bon potentiel, encore faut-il pouvoir l'exploiter pleinement.