Esteban Ocon : "Force India me voulait"

Pour aborder cette nouvelle année, Esteban Ocon se confie à F1i.com sur comment il est arrivé à décrocher ce volant chez Force India, son approche de la Formule 1 et ses espoirs pour le futur. Entretien avec un jeune homme pressé à la tête bien faite.

esteban-ocon-force-india-2017

Il s'en est passé des choses pour Esteban Ocon en 2016 : son passage en DTM, des essais libres avec Renault F1, un test chez Mercedes et sa promotion au départ des Grands Prix dans le team Manor. Enfin, cerise sur le gâteau, la confirmation de son passage chez Force India pour la saison 2017. De quoi alimenter notre conversation...

Quel parcours en l'espace de quelques mois ! T'attendais-tu à une telle succession de bonnes nouvelles ?

C'est vrai, c'est dingue quand j'y repense. Cela ne s'est pas produit d'un jour à l'autre, mais j'étais dans un bon état d'esprit en abordant le DTM tout en assumant le statut de réserviste chez Renault. Le plan dans ma tête était de faire le mieux possible lors des essais avec Renault. Ils ont été contents de mon implication et de mes performances en piste, donc je pensais que j'aurais une chance de courir pour eux par la suite.

Entretemps s'est présentée l'opportunité avec Manor...

Il y a eu cette proposition imprévue, et elle concernait une participation aux Grands Prix, donc évidemment j'étais intéressé. C'était un challenge de débuter au milieu du championnat, j'aurais pu me brûler les ailes mais l'occasion était trop belle. J'ai beaucoup appris avec eux, on a eu des bonnes et des moins bonnes courses, et je pense avoir saisi ma chance.

Trois mois après tes débuts en F1, te voilà confirmé chez Force India pour ta première saison complète : prévoyais-tu une promotion aussi rapide ?

Ces trois mois ont semblé comme trois années, en réalité ! Je suis vraiment surpris par la rapidité avec laquelle tout cela s'est enchaîné, depuis le DTM jusqu'aux Grands Prix avec Manor en passant par les tests. Comme je ne m'y attendais pas, j'ai pris cela comme un bonus et comme une nouvelle chance de démontrer mes capacités. C'est sûr que chez Force India on attend de moi des performances constantes et un niveau proche de mon équipier, donc il y aura du pain sur la planche.

Avec Pascal Wehrlein chez Manor, c'était un peu différent car nous faisons partie du même programme, mais je ne me suis pas pris la tête.

Affronter un équipier plus expérimenté, cela ne t'inquiète pas ?

J'ai couru aux côtés de pilotes très forts dans le passé déjà. Mes équipiers en GP3 étaient liés à des teams de F1 comme Ferrari Driver Academy etc. Avec Pascal Wehrlein chez Manor, c'était un peu différent car nous faisons partie du même programme, mais je ne me suis pas pris la tête. Je devais faire de mon mieux, tout en sachant que les gens allaient nous observer et nous juger, donc il fallait faire le boulot.

Que t'a apporté cette demi-saison avec Manor ?

Enormément, vraiment ! Cela a été un apprentissage à marche forcée, parce qu'en prenant le train en marche, en cours de saison, je ne bénéficiais pas d'une période d'adaptation : il fallait délivrer tout de suite. J'ai donc dû apprendre beaucoup de choses en très peu de temps. Cela n'a pas été simple mais j'ai acquis de l'expérience, et puis la vitesse est venue naturellement. J'ai encore beaucoup de choses à apprendre, mais je commence à rentrer dans les détails après cette formation rondement menée.

Kevin Magnussen (DEN) Renault Sport F1 Team RS16 and Esteban Ocon (FRA) Manor Racing MRT05 battle for position. 04.09.2016. Formula 1 World Championship, Rd 14, Italian Grand Prix, Monza, Italy, Race Day. - www.xpbimages.com, EMail: requests@xpbimages.com - copy of publication required for printed pictures. Every used picture is fee-liable. © Copyright: Photo4 / XPB Images

Des essais chez Renault, puis des Grands Prix avec Manor : Esteban n'a pas traîné en chemin.