home icon / Magazine / F1i Magazine / Débriefing / Synthèse du samedi : le record par la fenêtre

Synthèse du samedi : le record par la fenêtre

'

Entendez : dans la bonne fenêtre de température pour bien exploiter les gommes super tendres de Pirelli. Lewis Hamilton a pulvérisé le record de Suzuka ce matin en améliorant de 1"7 celui établi par Michael Schumacher en 2006. Ce faisant, il a relégué son rival Sebastian Vettel à près d'une demi-seconde, mais il fera plus chaud demain et Ferrari n'a sans doute pas dit son dernier mot...

Les Mercedes ont donc connu un jour "off" en Malaisie, ouvrant ainsi la voie au triomphe de la Red Bull de Max Verstappen, mais c'était en raison de la chaleur accablante qui régnait dans la plaine de Sepang. Sur le toboggan de Suzuka refroidi par la pluie de la veille, la fenêtre d'exploitation des pneus a été facilement atteinte pour la W08 et Hamilton a donné un véritable récital en améliorant le record du circuit à deux reprises en Q3. Le leader du championnat partira donc en pole et, s'il passe en tête le premier virage, il s'annonce comme le grand favori du Grand Prix même si le soleil sera de la partie.

Il semble en effet que les températures vont monter en flèche demain et que cela pourrait quelque peu brouiller les cartes en relançant Ferrari et Red Bull. Il n'empêche que la Mercedes est apparue tellement efficace dans les grandes courbes de Suzuka qu'on voit mal Hamilton (et Bottas, malgré sa pénalité) ne pas monter sur le podium. Vettel devra tenter le tout pour le tout au départ, tout comme les Red Bull boys, et l'on sait que les deux premières courbes peuvent s'avérer décisives à Suzuka, les positions étant ensuite figées étant donné les difficultés pour dépasser sur ce tracé.

Il restera les options stratégiques, certains pouvant être tentés par un seul arrêt, mais l'usure des gommes dictera la tactique en fonction de la chaleur. Derrière les trois top teams, Force India émerge avec Ocon encore devant Pérez, Williams avec le seul Massa (Stroll n'étant pas sorti de la Q1) et McLaren avec Vandoorne (Alonso partira bon dernier) en lutte pour les points. Les Renault n'ont pas fait mieux que la Q2, une performance atteinte par Magnussen pour Haas mais pas par Grosjean dont le crash en Q1 a sans doute coûté une meilleure qualif à Gasly, néanmoins bien placé sur la grille en raison des multiples pénalités. Un top 10 en course semble toutefois un peu optimiste pour les Toro Rosso.

En s'élançant depuis la troisième ligne, Esteban Ocon aura un beau coup à jouer demain.