Synthèse du samedi : sans faire de bruit...

On n'a pas vu venir la première pole position de Valtteri Bottas. Le nouveau pilote Mercedes, dominé par son équipier Lewis Hamilton en Australie et stupidement parti à la faute en Chine, a jailli au meilleur moment, dans l'ultime tentative chronométrée de la Q3. Même Lewis Hamilton a semblé ravi ! La première ligne de la grille est ainsi verrouillée par les Flèches d'argent, mais les Ferrari sont loin d'avoir dit leur dernier mot.

Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen s'élanceront du côté propre de la piste aux troisième et cinquième rangs, avec de bonnes chances de se placer aux avant-postes au bout de la longue ligne droite. C'est surtout plus tard dans la course, quand la gestion des pneumatiques deviendra cruciale, que les Ferrari auront une belle carte à jouer face à des Mercedes que l'on sait gourmandes en gommes. La dimension stratégique sera donc passionnante à suivre dans ce match à deux car on voit mal les Red Bull se mêler à la lutte pour la victoire.

La performance de Nico Hülkenberg et de Jolyon Palmer, tous les deux qualifiés dans le top 10, crée la surprise pour Renault et démontre la bonne santé du moteur V6 turbo français sur ce tracé qui fait la part belle aux accélérations et à la vitesse de pointe.

Daniel Ricciardo a damé le pion à Max Verstappen en qualification, même si le pilote hollandais a été gêné dans sa dernière tentative, mais la RB13 n'est pas au niveau de ses concurrentes directes. La performance de Nico Hülkenberg et de Jolyon Palmer, tous les deux qualifiés dans le top 10, crée la surprise pour Renault et démontre la bonne santé du moteur V6 turbo français sur ce tracé qui fait la part belle aux accélérations et à la vitesse de pointe. Les jaunes peuvent donc prétendre marquer des points demain, tout comme Felipe Massa et Romain Grosjean, lequel s'est encore brillamment qualifié en Q3.

Sur ce circuit où les dépassements sont traditionnellement difficiles, le DRS devrait cette fois jouer un rôle plus décisif qu'à Shanghai la semaine dernière. Cela suffira-t-il pour animer le peloton de chasse ? Les Toro Rosso et les Force India tenteront d'intégrer le top 10 alors que Pascal Wehrlein s'est rappelé aux bons souvenirs de tous en réalisant l'exploit de hisser sa Sauber en Q2 après sa longue convalescence. Enfin, McLaren-Honda a encore trébuché aujourd'hui avec des défaillances mécaniques autant pour Fernando Alonso que pour Stoffel Vandoorne... Hara-kiri en vue ? Let's go to Indy !

Chapeau à Pascal Wehrlein, revenu en F1 par la grande porte en amenant sa Sauber en Q2.