home icon / Magazine / F1i Magazine / Débriefing / Synthèse du Grand Prix : en tête-à-tête

Synthèse du Grand Prix : en tête-à-tête

'
Circuit de Catalunya, Barcelona, Spain.Sunday 14 May 2017.World Copyright: Andy Hone/LAT Imagesref: Digital Image _ONZ6497

Les deux hommes ont été jusqu'au contact dans un moment-clé du Grand Prix (voir la fumée lorsque les roues arrière se touchent sur la photo ci-dessus) dans un duel particulièrement viril : au passage, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel ont éclipsé leur équipier respectif tous les deux rentrés bredouilles ce week-end ce qui éclaire le jeu, laissant les deux leaders de Mercedes et Ferrari face à face dans la course au titre.

On a vécu un Grand Prix haut en couleurs à Barcelone avec une vraie bagarre, essentiellement pour la victoire dans une dimension stratégique passionnante. Vettel a failli basculer vers le "plan C", mais la Scuderia a espéré jusqu'au bout que les gommes tendres de la Mercedes s'écrouleraient en fin de course, ce qui ne fut pas le cas. Chaque détail a eu son importance, comme le pilotage défensif de Bottas face à la Ferrari rescapée ou le pitstop de Hamilton à la fin du régime de voiture de sécurité virtuelle.

Chaque détail a eu son importance, comme le pilotage défensif de Bottas face à la Ferrari rescapée ou le pitstop de Hamilton à la fin du régime de voiture de sécurité virtuelle.

Finalement, le meilleur a gagné et efface son faux-pas de Sotchi pour revenir à 6 points de Sebastian Vettel au classement provisoire. La bataille pour le titre va se poursuivre tout au long du championnat avec les deux top teams aux prises dans une course au développement qui fera sans doute la différence. Les deux Finlandais, Kimi Räikkönen et Valtteri Bottas, ont lâché prise et même s'ils sont capables de battre leur équipier sur un coup d'éclat ponctuel, il leur sera sans doute demandé à l'avenir de sacrifier leur chance pour favoriser leur équipier.

Le départ a donc vu trois pilotes tenter de négocier le premier virage côte-à-côte : Bottas, Räikkönen et Verstappen. D'autres incidents ont décimé le peloton, en retardant Felipe Massa par exemple ou en éliminant Stoffel Vandoorne. Fernando Alonso a fait son numéro mais il s'en va à Indy sans état d'âme. Les Force India ont encore réalisé un carton-plein, l'incroyable Hulk a ramené Renault dans le top 6, Toro Rosso et Haas ont pris des points tandis que Pascal Wehrlein est sorti du lot en exploitant habilement une stratégie osée. Allons bon, vivement Monaco, qu'on s'amuse encore comme ça !

La moisson de (gros) points continue pour Force India : où s'arrêteront les roses ?