home icon / Magazine / F1i Classic / Les 24 pilotes de F1 victimes de leur passion

Les 24 pilotes de F1 victimes de leur passion

Avant le tragique décès de Jules Bianchi survenu il y a deux ans jour pour jour aujourd'hui (17 juillet 2015), la Formule 1 n’avait plus tué depuis plus de 21 ans. La liste des accidents mortels survenus durant un week-end de Grand Prix depuis les débuts de la discipline est néanmoins aussi longue qu’un jour sans pain. Retour sur les pilotes morts au combat.

mas_20

Onofre Marimon, 31 juillet 1954

Onofre Marimon est officiellement le premier pilote à avoir perdu la vie lors d’un week-end de Grand Prix. Argentin prometteur, il devient leader de l’équipe officielle Maserati en 1954. Mais tout bascule aux essais du Grand Prix d’Allemagne quand il quitte la piste de la terrible boucle nord du Nürburgring. Il est tué sur le coup. L’émotion est intense chez les autres pilotes argentins, à un tel point que Gonzalez tombera en larmes dans les bras de Fangio.