Les dix pilotes le plus souvent non (pré-)qualifiés

gabrieletarquinibelgica1991

Seuls les vieux grognards dans mon genre se souviennent des paddocks pléthoriques, où la qualification ne dépendait pas des 107 % (règle qui aurait parfois éliminé la moitié du plateau !). Il y avait plus d'engagés que d'admis au départ, et certains sont très souvent restés sur le carreau sans être forcément des "bras cassés", à l'instar du recordman du genre Gabriele Tarquini (ci-dessus avec AGS). Notre top 10, à l'exception d'un double cas hors-catégorie, échoua au moins vingt fois.

HC Pedro Chaves-Claudio Langes : 14/14

Le Lusitanien et le Transalpin ont eu le triste privilège de vivre la quasi totalité d'une saison sans jamais réussir à se hisser sur la grille ! Ce fut leur unique expérience en F1.

1-www_tvn_hu_5b496c77cb729127c9f3268184c09a82

Langes n'avait pas l'air très éveillé et l'Eurobrun était une savate, dès lors...

Jamais vainqueur ni en F3 ni en F3000, l'Italien Langes n'avait rien à faire à ce niveau. Une belle liasse de billets verts lui paya le volant de la seconde Eurobrun en 1990. Si Moreno la qualifia miraculeusement aux USA et à Imola, Claudio fut chaque fois éliminé dès le vendredi matin et l'écurie mit la clé sous le paillasson avant la fin de saison.

clpc-montage

Sans être un cador, Chaves avait davantage de potentiel que Langes : Coloni lui coupa les ailes.

Un an plus tard, le Portugais Chaves hérita de la dernière Coloni. Le précédent modèle n'avait pas pris le moindre départ. Auréolé du titre de Champion GB de F3000, Pedro ne fera pas mieux et jettera l'éponge après son Grand Prix national. Il finira par se reconvertir, avec un succès relatif, en rallye et même en Indy Lights aux USA.

Dans le genre, Volker Weidler (Rial/1989) et Perry McCarthy (Andrea Moda/1992), avec dix non (pré-)qualifications, ont aussi méchamment dégusté avec aucun départ lors de leur unique campagne en F1...