home icon / Magazine / La F1 à l’heure française : les années 50

La F1 à l’heure française : les années 50

levegh-talbot-pau

#8 Pierre Levegh, 1950-1951, 6 GP (Meilleur résultat : 7e)

Il serait hâtif de résumer la carrière de Pierre Levegh au sort funeste dont il fut victime au Mans en 55. Pierre Eugène Alfred Bouillin, tel qu'il est appelé à l’état civil, est indissociable de la marque Talbot-Lago à laquelle il manque de peu d'offrir la victoire en terre mancelle et pour laquelle il court également en Grand Prix.

Pierre va disputer six courses en Mondial, sa première apparition étant également son meilleur résultat : une septième place en Belgique. Le retrait de Talbot fin 51 le contraint à se rabattre sur les courses de voitures de sport, jusqu’à ce maudit 11 juin 1955 au Mans où la faucheuse décide de lui ôter la vie ainsi qu’à plus de 80 spectateurs dans l'effroyable sortie de piste de sa Mercedes.