La F1 à l’heure française : les années 50

manzon-gordini-france-1956

#6 Robert Manzon, 1950-1956, 28 GP (Meilleur résultat : 3e)

Jusqu’en janvier 2015, il fut le doyen des pilotes de Grands Prix. Robert Manzon faisait partie de l’armada bleue lors de la première saison de F1, et était un des pilotes hexagonaux les plus prometteurs. A l'instar de Trintignant, c’est avec Simca-Gordini que le Cassiden a l’occasion de faire ses débuts en Formule 1. Et comme pour son équipier, sa première participation s’achèvera dans le carambolage-monstre du Rocher monégasque.

Mis à part une fugue chez l’Ecurie Rosier et Ferrari en 54, Robert demeurera fidèle aux troupes du Boulevard Victor. Lors du Grand Prix de Belgique 52, la mécanique de sa fragile T16 tient enfin bon et il termine troisième. Il empochera un autre podium à Reims deux ans plus tard. Il finira par se retirer en 56 pour se consacrer au garage familial, devenu concession Renault.