home icon / Magazine / La F1 à l’heure française : les années 50

La F1 à l’heure française : les années 50

giraud-talbot-1952

#2 Yves Giraud-Cabantous, 1950-1953, 15 GP (Meilleur résultat : 4e)

S’il n’a pas la même aura que ses contemporains, Giraud-Cabantous était une valeur sûre des sports mécaniques hexagonaux. Le Parisien, qui rêvait de devenir chef d’orchestre, fut d'abord pilote officiel Salmson avec notamment un Bol d’Or à son actif. Quand les moteurs vrombissent à nouveau après les hostilités, Yves passe dans le clan Talbot-Lago.

L’équipe de Suresnes est présente pour la naissance de la F1 à Silverstone. Une quatrième place dans le Northamptonshire sera la meilleure prestation d’Yves qui entrera encore dans les points en Belgique un an plus tard, avant de quitter la discipline au soir du Grand Prix d’Italie 1953 où il défendait les couleurs de HWM.