La F1 à l’heure française : les années 50

aldo-gordini-france-1951

#14 Aldo Gordini, 1951, 1 GP (Meilleur résultat : ABD)

Si ce n’est Amédée, c’est donc Aldo. Le rejeton du Sorcier tombe dans la marmite étant petit, mouillant ses fonds de culotte dans l’atelier de son paternel. Il mettra vite ses mains dans le cambouis au sein de la formation familiale. Ce qui ne l’empêche pas de prendre part à différentes courses mineures. Ses adieux se feront lors du Grand Prix de France 51. Le novice se débrouille bien puisqu’il se qualifie dix-septième et, surprise, premier pilote Gorde. En course, cela sera moins rose avec un abandon au bout de 27 tours, une soupape ayant fait des siennes.