Symonds pas un fan de l’approche choisie par Haas

© XPB Images

Pat Symonds n’est pas partisan de l’approche choisie par Haas pour effectuer son arrivée en Formule 1.

Pour concevoir sa VF-16, qui a terminé à une jolie sixième place dimanche dernier au Grand Prix d’Australie, la formation américaine a acheté à Ferrari tout ce qui lui était autorisé par le règlement : groupe propulseur, suspensions, boîte de vitesses, etc.

Symonds, le directeur technique de l’équipe Williams, estime toutefois que cette approche est négative pour la Formule 1.

"Je pense que le statut de constructeur commence à s’éroder petit à petit. Et certains aimeraient qu’il soit complètement érodé", regrette l’ingénieur britannique.

"Je crois que ce que Haas a fait est bien pour eux, mais je ne sais pas si c’est la direction que devrait prendre la F1. C’est totalement légal, mais est-ce réellement ce que la F1 veut ? Je n’en suis pas sûr."

"Je préférerais que la Formule 1 mettre davantage l’accent sur les constructeurs", conclut-il.

Rappelons que Williams ne concevait pas ses propres monoplaces à ses débuts en Formule 1. L’équipe est arrivée dans le sport en alignant une Brabham BT26A cliente en 1969, puis une De Tomaso 505 en 1970, deux March en 1971 et 1972 ainsi qu’une Politoys FX3 en 1972.

Ce n’est que courant 1972 que Frank Williams décida de changer de stratégie et de faire de son équipe un constructeur à part entière en Formule 1.

Cliquez ici pour découvrir les photos très hot de la nouvelle girlfriend de Jenson Button.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter !