home icon / News F1 / Bahreïn / Le président de Ferrari est parti en plein Grand Prix

Le président de Ferrari est parti en plein Grand Prix

© XPB 

Le président de Ferrari, Luca di Montezemolo, a quitté le circuit de Sakhir hier en plein pendant le Grand Prix, ne préférant pas assister davantage à la performance décevante qu'était en train de livrer la Scuderia sur la piste.

Fernando Alonso et Kimi Räikkönen ont terminé à la neuvième et à la dixième place dimanche à Bahreïn, non seulement incapables de rivaliser avec toutes les équipes motorisées par Mercedes, mais également les Red Bull.

La piste de Sakhir a confirmé que la F14 T souffrait de plusieurs faiblesses majeures : un manque de traction à la sortie des virages lents, un manque de vitesse de pointe à la fin des lignes droites et une trop forte dégradation des pneus.

"Sincèrement, il n’y a pas grand-chose d’autre à voir", a commenté un di Montezemolo pour le mois énervé aux médias italiens alors qu'il quittait le circuit pendant la mi-course.

"Je n’aime pas voir Ferrari dans cette position. Ceux qui travaillent sur le moteur à l’usine ont du pain sur la planche, d’importants progrès sont requis afin d’améliorer la qualité de notre V6 turbo. Voir une Ferrari aussi lente dans les lignes droites m’attriste au plus haut point. Je n’attendais pas grand-chose de cette course, mais quand même plus que ça…"

Ferrari est tombée à la cinquième place au championnat des constructeurs, derrière Mercedes, Force India, McLaren et Red Bull.

Cliquez ici pour découvrir les photos du spectaculaire accident d'Esteban Gutiérrez au Grand Prix de Bahreïn !

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter !