Par le

Sans titre-4

Auteur d’un Grand Prix exemplaire, avec un bon rythme de bout en bout, Charles Pic était satisfait de sa performance à Monza après être resté au contact des Caterham jusqu’au drapeau à damier qu’il a franchi une dizaine de secondes seulement derrière les bolides vert et jaune, loin devant son équipier Timo Glock qui avait été le premier à s’arrêter.

"Marussia est sur la bonne voie, confirme Charles. Le fait que nous nous rapprochons sensiblement des Caterham est très encourageant, d’autant que nous aurons encore des évolutions pour Singapour."

"J’ignore ce que nos concurrents directs apporteront de leur côté, mais pour notre part nous sommes bien décidés à gommer les trois ou quatre dixièmes qui nous séparent encore."

Pierre Van Vliet, depuis Monza.