la f1 sur internet depuis 1999

Petrov : Battre mon équipier me garde motivé

le à 14:56

Sans titre-5

Au volant d’une Caterham ne lui permettant pas de prétendre à un top 15 à la régulière, Vitaly Petrov tire sa motivation de la saine rivalité qu’il partage avec son expérimenté équipier Heikki Kovalainen.

Les deux hommes ont fait jeu égal jusqu’à présent cette saison. Le Finlandais s’est adjugé la 13ème place en Principauté, un résultat égalé par Petrov deux Grands Prix plus tard à Valence.

"Mon défi est de battre Heikki, confie le Russe dans une interview réalisée par son écurie. C’est un pilote très expérimenté, rapide et j’admire son style de pilotage. C’est un pilote très tendre avec les pneus et la mécanique. Mon objectif est de le battre car, pour le moment, il n’est pas réaliste pour nous de terminer dans les points."

Toro Rosso a arrêté le développement de sa STR7 pour concentrer toutes ses ressources sur sa monoplace de l’année prochaine. Petrov exclut cependant de venir titiller l’équipe sœur de Red Bull durant la seconde moitié du championnat.

"Pas pour l’heure, a-t-il répondu quand il lui a été demandé si battre Toro Rosso devenait un objectif réaliste. Nous savons que les équipes comme Toro Rosso sont très rapides. Il n’y a donc aucune raison pour nous à l’heure actuelle de nous fixer comme objectif de les battre. Ce que je dois faire, c’est veiller à être régulier, battre Heikki si je le peux, et afficher la meilleure pointe de vitesse possible en course. Voilà tout. Ce ne sera pas facile à faire. C’est très difficile de battre quelqu’un comme Heikki !"


, , ,

Commentaire

À découvrir également



Ajouter un commentaire...

comments powered by Disqus
ALW
Synthèse du samedi : casse-tête chinois
Motor Racing - Formula One World Championship - Chinese Grand Prix - Practice Day - Shanghai, China
Les enjeux du Grand Prix de Chine
Motor Racing - Formula One World Championship - Chinese Grand Prix - Preparation Day - Shanghai, China
Interview de Romain Grosjean : "Je sais à quel point Renault travaille dur"