la f1 sur internet depuis 1999

McLaren n’a plus le droit à l’erreur

le à 16:27

XPB_532631_1200px

McLaren estime qu’elle ne peut plus se permettre d’abandons si elle veut rester dans la lutte pour le titre des pilotes.

Quinze jours après l’abandon de Jenson Button à Monza (pression d’essence), le retrait de Lewis Hamilton, provoqué par une panne de transmission alors qu’il menait le Grand Prix, a porté à 52 points le retard du Britannique sur le leader du championnat, Fernando Alonso, alors qu’il reste six manches à disputer.

Pour permettre à “Magic Lewis“ de coiffer une deuxième couronne, la fiabilité de la MP4/27 devra dorénavant être parfaite, souligne Martin Whitmarsh.

“Nous avons une voiture plutôt rapide, analyse le patron des Gris, mais je préférerais que nous ne subissions plus d’abandons durant le reste de la saison. Ce serait une bonne manière d’entamer la suite du championnat. Si nous parvenons à amener Lewis jusqu’à la ligne d’arrivée, le titre est du domaine du possible compte tenu de la vitesse actuelle de la voiture.”

Si l’abandon d’hier tombe au mauvais moment (alors qu’Hamilton s’interroge sur un éventuel départ vers Mercedes), Whitmarsh pense qu’il n’affectera pas la détermination de son pilote :

“Lewis était bien sûr déçu, mais il a réconforté toute l’équipe en disant qu’il allait gagner au Japon. Il reste encore 150 points à distribuer et si nous parvenons à les mettre dans l’escarcelle de Lewis, il peut coiffer la couronne. Il nous a donné du courage en nous montrant qu’il ne baisserait pas les bras.”


, , , , , , , ,

Commentaire

À découvrir également



Ajouter un commentaire...

comments powered by Disqus
COTA-4
Le COTA à la loupe
Motor Racing - Formula One World Championship - United States Grand Prix - Practice Day - Austin, USA
Les enjeux du Grand Prix des États-Unis
Motor Racing - Formula One World Championship - United States Grand Prix - Race Day - Austin, USA
F1i TV : Présentation du Grand Prix des Etats-Unis