Massa : "Stroll aura la vie dure à Monaco"

© WRI2

Sans surprise, Felipe Massa, du haut de ses quinze années d’expérience en F1, domine son équipier Lance Stroll depuis le début de la saison, tant en qualifications qu’en course.

Sans les 18 points inscrits par le vétéran brésilien, Williams ne pointerait d’ailleurs pas à la sixième place du championnat mais occuperait la dernière position du classement, à égalité avec McLaren.

Tout en souhaitant aider son jeune équipier de 18 ans à apprendre le plus vite possible en F1, Massa a aussi tenu à mettre en garde Stroll pour le Grand Prix à venir, qui aura lieu dans les rues de la Principauté de Monaco.

"Monaco est l’un des circuits les plus difficiles de la saison, probablement le plus exigeant de tous à vrai. Même des pilotes très expérimentés partent à la faute et tapent les rails", déclare Massa, dans des propos rapportés par le Journal de Montréal.

"Les virages s’enchaînent rapidement et vous passez tout près des murs. Une erreur, aussi minime soit-elle, peut s’avérer très coûteuse. Et le fait que les F1 sont plus larges cette année est un facteur de risque plus élevé."

"Lance va donc avoir la vie dure à Monaco, poursuit Massa. Il va d’abord devoir apprendre le tracé et ses nombreux pièges. Les essais libres seront cruciaux pour lui afin de se familiariser avec la configuration de la piste et le comportement de sa voiture dans ces conditions inhabituelles. En réalité, rien ne se compare à Monaco."

Massa, qui continuera à aider son équipier du mieux possible, se souvient que son premier Grand Prix sur le Rocher, en 2002, n’avait pas été une franche réussite.

"Je serai là pour l’aider. Les réglages sont cruciaux, à Monaco, et je les partagerai avec lui", indique-t-il.

"Comme plusieurs autres pilotes à leur première participation à Monaco, cela avait été catastrophique pour moi, même si j’avais réussi le 13ème chrono le plus rapide sur 22 engagés. J’avais constamment dû éviter les contacts, soit avec le mur, soit avec des adversaires. Finalement, j’avais terminé dans le mur de pneus de Sainte-Dévote…"

"Au risque de me répéter, Lance doit continuer à apprendre. Il est dans une position difficile, je suis passé par là. On lui demande beaucoup à sa première année et les attentes sont élevées à son égard. Mais c’est un apprentissage qui demande du temps", achève le vice-champion du monde 2008 de Formule 1.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter