Par le

Sans titre-3

En dépit d’avoir réalisé une excellente performance d’ensemble pour leur écurie, les pilotes Sauber éprouvent une certaine frustration à l’issue du Grand Prix d’Allemagne.

Kamui Kobayashi et Sergio Pérez, respectivement quatrième et sixième à Hockenheim alors qu’ils s’élançait tous deux en dehors du top 10, estiment qu’un meilleur résultat était à leur portée.

"Je suis très content pour l’équipe que nous ayons réussi à obtenir un bon résultat, a déclaré le Japonais. Nous avions joué de malchance au cours des deux dernières courses, et nous avions également connu de mauvaises qualifications hier. Cette quatrième place est donc un bon résultat."

"La performance de notre voiture, en particulier sur le sec, est vraiment bonne. Si nous étions parvenus à nous qualifier plus haut, nous aurions pu obtenir un résultat encore meilleur aujourd’hui. En début de course, c’était un peu difficile avec les pneus médiums, mais notre stratégie était bonne. Considérant d’où nous partions sur la grille, 20 points est un excellent résultat d’ensemble."

Pérez confie avoir peut-être souffert d’une crevaison lente en début de course, sans quoi le Mexicain estime qu’il lui aurait été possible de faire mieux que la sixième place.

"Ma stratégie fut un peu compromise car j’ai dû rentrer un peu plus tôt que prévu au stand, a-t-il précisé. J’ai senti quelque chose d’étrange du côté gauche de l’auto, peut-être une crevaison, mais je n’en suis pas encore certain. Cela nous a contraints à rallonger notre dernier relais et mes pneus étaient pas mal usés en fin de course."

Quoi qu’il en soit, Peter Sauber ne boudait pas son plaisir à l’arrivée de la course, qualifiant ce résultat de "remarquable". Sauber est l’équipe à avoir inscrit le plus de points (20) ce dimanche après Ferrari (25).

Grégory Demoen, depuis Hockenheim.