home icon / News F1 / Polémique / Le calendrier 2016 en question

Le calendrier 2016 en question

© DR

Le découpage de la saison 2016 de Formule 1 a provoqué quelques réactions agacées des écuries.

Avec 21 courses regroupées en huit mois, la traditionnelle trêve estivale de trois semaines a été passée à la trappe.

Pour les représentants des teams, cette situation est inacceptable car la fermeture obligatoire des usines pendant deux semaines permet au personnel de prendre un repos bien mérité.

Cette pause estivale autorise également les équipes à réaliser des travaux de maintenance et d'entretien, notamment dans les souffleries et les bureaux de CFD qui tournent à plein rendement le restant de l'année. Le calendrier validé par la FIA ne propose cette fois que deux semaines entre la Hongrie et la Belgique, avec l'Allemagne juste avant et l'Italie immédiatement après.

"Il est important de respecter le principe de la trêve, indique Christian Horner, le team principal de Red Bull Racing. Toute la communauté de la F1 a besoin de ce break. Mais nous savons que le calendrier présenté en juillet est souvent modifié en décembre..."

Les teams ont fait savoir à Charlie Whiting à Budapest qu'ils n'étaient pas satisfaits du calendrier tel qu'il leur a été présenté. Si le nombre de manches reste aussi élevé, on voit mal cependant comme il pourrait être profondément remanié, à moins qu'un Grand Prix soit supprimé.

L'Allemagne est prévue par contrat à Hockenheim en 2016, mais son annulation éventuelle pourrait permettre d'avancer le Grand Prix de Hongrie d'une semaine afin d'aménager la trêve estivale. L'ouverture tardive du championnat début avril à Melbourne et l'introduction d'une épreuve supplémentaire à Bakou (photo ci-dessus) en juillet compliquent une situation proche de la quadrature du cercle...

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter !