la f1 sur internet depuis 1999

La réalité a rattrapé Ferrari

le à 14:11

Sans titre-4

Reléguée à une seconde de la pole position et à près d’une demi-minute du vainqueur en Hongrie le week-end dernier, Ferrari est bien consciente du chemin qu’il lui reste encore à faire si elle veut décrocher la couronne mondiale cette saison.

"C’est très difficile car nous avons vu qu’il y a des voitures plus rapides que nous", a commenté le team principal Stefano Domenicali.

"Nous devons gagner en compétitivité et rester calmes. Nous devons continuer à développer notre monoplace car sinon cela va devenir difficile de jouer sur la défensive avec des adversaires qui ne cessent de progresser. La clé de cette saison est de ne jamais se relâcher et, quand vous être contre-performances comme nous l’étions en Hongrie, il faut engranger malgré tout des points."

Fernando Alonso a effectivement une nouvelle fois tiré son épingle du jeu dimanche. Au volant d’une F2012 qui ne valait pas mieux qu’une septième place (de son propre aveu), El Nano s’est adjugé la cinquième position à l’arrivée et a accru son avance au championnat de six unités. Il précède désormais Mark Webber de 40 points.

"Fernando a disputé une grande course, a commenté Domenicali. Nous savions que nous étions sur la défensive, être devant Button et Webber, qui étaient plus rapides que nous, est donc très important."

"Nous sommes arrivés ici en sachant que ce Grand Prix allait être difficile pour nous, c’est donc une très bonne chose d’être parvenus à augmenter notre avance au championnat. Je pense que Fernando peut partir en vacances et se reposer car il a réalisé une première partie de saison fantastique."


, , , ,

Commentaire

À découvrir également



Ajouter un commentaire...

comments powered by Disqus
ALH
Synthèse du vendredi : étoiles texanes
COTA-4
Le COTA à la loupe
Motor Racing - Formula One World Championship - United States Grand Prix - Practice Day - Austin, USA
Les enjeux du Grand Prix des États-Unis