la f1 sur internet depuis 1999

Hamilton n’aura aucun état d’âme avec Dennis

le à 16:03

Sans titre-5

Lewis Hamilton a indiqué qu’il n’aurait aucun état d’âme quand l’heure sera venue pour lui de négocier sa reconduction de contrat avec Ron Dennis, le patron de McLaren.

Avec l’officialisation ce mardi matin de la prolongation du contrat de Mark Webber pour 2013, la signature d’un nouveau contrat entre Hamilton et McLaren ne fait plus aucun doute.

L'ancien Champion du monde s’attend toutefois à devoir mener d’âpres négociations avec son écurie.

"Je connais très bien Ron. Il va certainement commencer à me rappeler, comme il le fait toujours, que j’ai débuté ma carrière en sport automobile grâce à McLaren", indiquait Hamilton à Silverstone.

"Et je le remercierai pour tout ce qu’ils ont fait pour moi. Après ma victoire à Montréal le mois dernier, juste après que je sois descendu du podium, je l’ai encore remercié pour m’avoir soutenu tout au long de ma carrière et m’avoir permis d’être là où je suis aujourd’hui. Cela étant, je n’aurai aucun état d’âme lors des négociations contractuelles. Les affaires sont les affaires."

Interrogé sur le timing de ces négociations, Hamilton a répondu : "Tout est déjà presque décidé, mais je ne peux pas encore en parler pour le moment."

Avec Red Bull Racing et McLaren qui aligneront sans aucun doute un line-up de pilotes inchangé pour 2013, Michael Schumacher, en fin de contrat avec Mercedes, détient plus que jamais les clés du marché des transferts.


, , , ,

Commentaire

À découvrir également



Ajouter un commentaire...

comments powered by Disqus
Motor Racing - Formula One World Championship - Chinese Grand Prix - Practice Day - Shanghai, China
Les enjeux du Grand Prix de Chine
Motor Racing - Formula One World Championship - Chinese Grand Prix - Preparation Day - Shanghai, China
Interview de Romain Grosjean : "Je sais à quel point Renault travaille dur"
Motor Racing - Formula One World Championship - Chinese Grand Prix - Qualifying Day - Shanghai, China
F1i TV - Chine : le briefing avec Jérôme D'Ambrosio