Haas : "Racheter une équipe aurait été plus logique"

© XPB Images

Gene Haas a reconnu qu’il aurait été plus simple de racheter une des équipes de Formule 1 déjà existantes pour jeter les bases de son team.

Une pareille approche lui aurait permis de disposer d’une structure déjà opérationnelle, sans oublier les revenus commerciaux si la formation en question avait terminé dans le Top 10 lors de la saison précédente.

L’homme d’affaires californien a pourtant choisi de partir de zéro, avec néanmoins le soutien de Dallara pour la conception du châssis ainsi que de Ferrari en tant que motoriste.

"Bernie Ecclestone m’a un jour demandé : 'Pourquoi ne rachètes-tu pas une écurie en difficulté ?', a révélé Haas. Il est évident que cela m’aurait apporté pas mal d’avantages puisque, lorsque j’ai annoncé la volonté de m’investir en Formule 1, il n’y avait que dix teams présents. Or la répartition des revenus est prévue pour dix équipes, avec un minimum garanti."

Si Haas avait repris Marussia (devenue Manor) ou Caterham (à condition que Marussia passe à la trappe), elle aurait pu prétendre au prize money d'une équipe classée dans le top 10 et bénéficier de nombreux avantages, comme le fret aérien assuré par la FOM. En choisissant d'y aller seul, Gene Haas doit tout payer de sa poche et devra attendre 2018 pour toucher sa part des recettes, car il faut se classer deux années consécutives dans le top 10 pour y accéder.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.