la f1 sur internet depuis 1999

Grosjean vise le week-end parfait

le à 16:23

Sans titre-5

Après une course d’attaque à travers le peloton à Silverstone, où il s’est adjugé une jolie sixième place, Romain Grosjean arrive à Hockenheim en confiance pour la dixième manche de la saison.

Le pilote français entamera toutefois le Grand Prix d’Allemagne avec un handicap de cinq places sur la grille de départ en raison d’un changement de boîte de vitesses. Mais cela ne l’empêchera pas de viser le week-end parfait à Hockenheim.

"J’aime ce circuit, j’y ai couru plusieurs fois, confie le pilote Lotus. En fait, une de mes premières courses en monoplace a eu lieu ici, en Formule Renault 1.6, en 2003. Ensuite, j’en ai fait huit en Formule 3 parce que nous venions deux fois par an ici en F3 Euro Series. J’en ai gardé de bons souvenirs et j’ai hâte de retourner à Hockenheim. Nous espérons disposer de quelques évolutions et pouvoir faire pole position, victoire et meilleur tour ! Le week-end parfait !"

"Je suis sûr que nous ferons une bonne course et que nous pourrons obtenir un gros résultat. L’équipe travaille sans relâche pour trouver la solution afin d’améliorer nos performances en qualifications. A Silverstone, il faisait froid et c’était humide, mais je suis passé en Q3 sans grosse difficulté, à part le fait que je n’ai pas pu y participer. Je suis certain que Hockenheim va nous convenir."

Tout comme son équipier Kimi Räikkönen, Grosjean espère disputer le Grand Prix d’Allemagne sous un climat chaud. Cela permettra à la Lotus E20 de mieux exprimer toute sa quintessence.

"Vous ne pouvez rien changer à la météo. Mais franchement, je préfère un temps comme celui de Valence, soleil tous les jours ! Il n’y a pas besoin de se poser des questions sur le choix de la visière, sur les vêtements et ainsi de suite… Vous savez qu’il va faire chaud et j’aime le soleil. J’espère que l’été nous accompagnera", a-t-il ajouté.

"A Silverstone, ce fut un long week-end. Très humide et puis sec pour finir. J’ai connu des hauts et des bas, mais je pense que cela a été une de mes meilleures courses, avec le Canada. Remonter de la dernière à la sixième place était formidable. La voiture marchait de manière fantastique. Et encore une fois, nous avons réalisé quelque chose avec les pneus que personne d’autre n’a pu faire, à mon sens. Il faut essayer de rouler vite sans fusiller les pneus. C’est un mélange de plusieurs choses incluant, entre autres, la voiture, sans aucun doute et le style de pilotage."

"Ce sont de très bons points. Maintenant, il nous faut tout réunir. Nous le disons depuis un moment, mais je suis sûr que cela va venir. Si nous arrivons à faire de bonnes qualifications, sur une des deux premières lignes, alors je pense que nous serons en mesure de gagner."

Auteur de deux podiums à Bahreïn et au Canada cette année, Grosjean dresse un bilan plutôt positif de ses neuf premiers Grands Prix avec l’écurie Lotus, même si un perfectionniste n’est jamais satisfait.

"Je suis perfectionniste, je veux toujours faire mieux, souligne-t-il. Alors je ne suis pas à 100% satisfait parce que tout ne s’est pas déroulé correctement à 100%. Maintenant, ce n’est que ma première saison à temps complet en Formule 1 et je parle de remporter ma première victoire, après déjà deux podiums. Cela aurait même dû faire trois sans un problème mécanique. Je peux aussi me référer à de bonnes courses, avec des bagarres et des dépassements fantastiques sur le Champion du monde. Alors je me donnerais 7,5 sur 10."


, , , ,

Commentaire

À découvrir également



Ajouter un commentaire...

comments powered by Disqus
Motor Racing - Formula One World Championship - United States Grand Prix - Practice Day - Austin, USA
Les enjeux du Grand Prix des États-Unis
Motor Racing - Formula One World Championship - United States Grand Prix - Race Day - Austin, USA
F1i TV : Présentation du Grand Prix des Etats-Unis
F1-cockpit-ferme-vignette
Les cockpits fermés sont-ils nécessaires ?