Ecclestone traite Montréal de "trou à rats"

© XPB Images

Bernie Ecclestone n’est plus à une déclaration polémique près.

Lors d’une brève rencontre avec les journalistes hier à Bakou, Mister E. a déclaré que l’Azerbaïdjan n’avait rien à envier aux courses se disputant sur le continent nord-américain, notamment le Grand Prix du Canada, visité par la Formule 1 la semaine dernière.

"Nous venons juste de quitter le meilleur circuit en Amérique du Nord (Montréal, ndlr), et en comparaison à Bakou, c’est un peu un trou à rats, n’est-ce pas ?", a-t-il indiqué.

Interrogé sur les inquiétudes d’Amnistie Internationale concernant les droits de l’homme en Azerbaïdjan, Ecclestone a assuré que la Formule 1 pouvait se rendre à Bakou la "conscience tranquille".

"Est-ce que quelqu’un sait vraiment ce que sont les droits de l’homme ?, a-t-il rétorqué. La liberté d’expression, ces choses-là… Je pense que dans la plupart des pays, vous vous attirez des problèmes si vous êtes contre le gouvernement. La situation n’est pas si simple."

Le contrat liant la Formule 1 à Bakou court jusqu’en 2020, avec une option pour le prolonger de cinq années supplémentaires.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter