home icon / News F1 / Dissensions sur le futur moteur de la F1

Dissensions sur le futur moteur de la F1

© F1i

Les V6 hybrides actuels arrivant à échéance en 2020, une nouvelle génération de moteur verra le jour en 2021.

En coulisses, la FIA, les écuries et la FOM (Liberty média) discutent des spécifications de ces futurs groupes propulseurs. Le souhait de la plupart des intervenant est de simplifier la technologie utilisée.

La proposition actuellement sur la table est la suivante : un V6 biturbo, équipé d’un MGU-K plus puissant, mais dépourvu de MGU-H et composé de pièces standard pour le générateur électrique, la batterie et le turbocompresseur.

Il semble que les motoristes ne partagent pas les mêmes vues sur ce projet. Selon nos confrères de Auto Moto und Sport, Mercedes et Renault souhaiteraient le maintien du MGU-H. Alors que le MGU-K (K pour “kinetic”) emmagasine l’énergie cinétique de la voiture au freinage, le MGU-H (H pour “heat”), récupère l’énergie via la rotation de la turbine grâce à l’expansion des gaz d’échappement.

Il s’agit d’une pièce techniquement très complexe et souvent remplacée. Raison pour laquelle la FOM souhaite sa disparition, ou, au pire, son maintien en tant que composant standard.

Technologiquement séduisante mais mal communiquée auprès du grand public, la complexité des V6 actuels dissuade les constructeurs de s’engager en Grand Prix. Cette barrière à l’entrée aboutit à la relative pénurie actuelle, qui complique les changements de motoriste (cf. le cas McLaren-Honda).

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.