home icon / News F1 / Business / Carey : "Liberty ne veut pas américaniser la F1"

Carey : "Liberty ne veut pas américaniser la F1"

© XPB 

Le nouveau président et CEO du Formula One Group Chase Carey a précisé que Liberty Media, le détenteur des droits commerciaux des Grands Prix, n'a pas l'intention d'américaniser la F1 comme on l'entend parfois.

Plus tôt cette année, Carey avait indiqué que le calendrier de la F1 devait se transformer à l'équivalent de 20 finales du Super Bowl.

Il voulait dire par là que chaque Grand Prix devrait être organisé comme une fête, avec une promotion massive dans les villes les plus proches et des événements culturels en marge de la course.

"Nous ne voulons pas que le sport soit plus américain, mais nous pensons qu'il y a des opportunités pour le voir grandir aux Etats-Unis, dit Carey. Mais les racines de la F1 sont en Europe, avec une histoire et une popularité dont nous devons nous inspirer."

"Actuellement, le marché américain n'a pas été développé et nous devons y organiser davantage de Grands Prix, idéalement dans des grandes villes commeNew York, Los Angeles, Miami et Las Vegas. Donner une plus grande place à la F1 aux USA améliorerait la dimension mondiale du business."

Cette quatrième journée de tests est à suivre par le biais d’un live timing et d’un direct commenté sur F1i via cette page de live.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter