home icon / News F1 / Lotus / Boullier veut remettre Grosjean sur la "bonne voie"

Boullier veut remettre Grosjean sur la "bonne voie"

© XPB 

Le team principal de l’écurie Lotus a tenu à réaffirmer sa confiance en Romain Grosjean, après que le Français ait été suspendu pour Monza suite à l’accident qu’il a provoqué au départ du Grand Prix de Belgique.

Eric Boullier estime que cette suspension ne remet pas en question la présence à long terme du pilote français au sein de l’équipe Lotus.

"Il n’y aura pas de sanction de notre part, a confié Boullier à nos confrères de RMC. Il n’y a pas de sanction à donner. Il l’a déjà reçue par la FIA parce qu’un pilote automobile, quand on lui interdit de courir, c’est difficile à vivre. Il a un contrat d’un an et un contrat renouvelable à long terme avec Lotus F1. A priori, il sera avec nous l’an prochain et pour longtemps."

"Peu de pilotes peuvent se targuer d’avoir fait autant de podiums en une vraie première saison. Même s’il y a eu un peu trop souvent des accrochages dont il n’était pas responsable à chaque fois… Il a fait une très belle saison et surtout, il a un potentiel énorme que l’équipe cherche à exploiter. On va tout faire pour le remettre sur la bonne voie."

Boullier ajoute que la réunion qui s'est tenue entre Lotus et Grosjean en début de semaine à Enstone n’a été "ni sévère, ni détendue", ajoutant : "Après ce qu’il s’est passé dimanche, il fallait avoir une discussion constructive et mettre sur la table tous les éléments qui permettraient de construire ou reconstruire ce qui a été cassé ou ne fonctionne pas."

Il a notamment été question de mettre sur pied une cellule psychologique pour mieux aider Grosjean à faire face au niveau de stress "très important" qu’il peut rencontrer en qualifications ou lors des départs.

"Chaque pilote a sa personnalité. Il y a des modèles d’accompagnements différents, a ajouté Boullier. Quand on a une deuxième chance en F1, on se met plus de pression. On avait discuté ensemble pour mettre une structure en place l’hiver dernier. Maintenant, ce système a peut-être besoin d’être réadapté."