Par le

Sans titre-2

Le team principal de l’écurie Lotus s’est dit "très satisfait" du travail accompli par Jérôme D’Ambrosio tout au long du week-end du Grand Prix d’Italie.

Au volant d’une monoplace qu’il connaissait à peine, d’autant plus sur un circuit qui ne convenait pas à la Lotus, il est difficile de dire que JDA suppléait Romain Grosjean dans les meilleures conditions.

Eric Boullier estime que son pilote s’en est malgré tout très bien sorti compte tenu de son manque relatif d’expérience au volant de la Lotus E20 et dans l’utilisation du KERS. Un KERS dont a justement été privé D’Ambrosio dès le sixième tour du Grand Prix d’Italie. Cela lui a coûté une bonne demi-seconde au tour, le privant de toute chance de prétendre à un bon résultat au passage du drapeau à damier, qu’il a franchi en treizième position.

"Jérôme a perdu le KERS en début de course, ce qui a réellement impacté sa course compte tenu de l’importance de bénéficier de ce système sur un circuit comme celui de Monza, a confié Boullier à F1i. Si l’on regarde de plus près ses temps lorsqu’il avait les pneus tendres durant la seconde partie du Grand Prix, il était sur un rythme similaire à celui des pilotes de tête."

"J’estime donc que Jérôme a fait du très bon boulot. Je suis très satisfait. Pour être franc, je dois dire qu’il a fait un boulot impressionnant, sans commettre d’erreur et en montant en puissance au fil du week-end. Il est vrai qu’il aurait préféré mieux se qualifier, mais il a montré une bonne pointe de vitesse durant la seconde moitié de la course. Jérôme a beaucoup appris au cours de ce week-end."

Boullier a toutefois exclu, pour l’heure à tout le moins, d'aligner D'Ambrosio le vendredi matin en essais libres à la place de Grosjean pour le reste de la saison.

"Ce n’est pas quelque chose qui est à l’ordre du jour, a-t-il indiqué. Si nous pouvons nous permettre de le faire, nous le ferons, mais notre priorité est le championnat, où nous restons bien positionnés."