Par le

Sans titre-3

Rubens Barrichello est revenu avec amertume sur la première moitié de saison 2012 de son ancienne équipe.

Le pilote brésilien regrette que Williams lui ait préféré son compatriote Bruno Senna, estimant que sa présence aurait été bénéfique pour l’écurie britannique au vu du niveau de compétitivité de la FW34 cette saison.

"Je continue de suivre de très près la F1, a confié Barrichello au magazine allemand Auto Motor und Sport. Je fais attention au moindre détail. Je suis chaque séance d’essais, dès le vendredi. J’étudie chaque secteur. Dès cinq heures du matin, mes amis m’envoient les dernières informations concernant les pneus et les réglages. Ma femme pense que je suis complètement fou !"

"Mais la vérité est que j’ai un pincement au cœur à chaque fois que je pense que je ne suis pas en F1 cette année. Je pense que c’est dommage pour Williams, car j’aurais réalisé une très grande saison cette année au vu de la compétitivité de la voiture. Williams aurait bénéficié de ma présence."

"J’aurais été un bon équipier et Senna, Bottas et Maldonado auraient pu apprendre de mon expérience. A mes côtés, ils auraient été bien meilleurs qu’ils ne le sont maintenant. Il vous suffit de regarder la saison que réalise Maldonado : il a connu moins d’accidents l’an dernier que cette année. Pastor est un pilote très rapide mais, avec moi à ses côtés, il gagnerait en maturité."

Barrichello, qui poursuit sa carrière de pilote dans le championnat américain d’IndyCar, ne comprend toujours pas pourquoi il n’a pas été reconduit par Williams. Il estime qu’il n’avait sans doute pas les faveurs d’Adam Parr, qui présidait l’écurie britannique à l’époque avant d’être remercié au début de cette saison.

"Les ingénieurs et les mécaniciens pensaient tous que je serais reconduit, souligne le Brésilien. Bien sûr qu’il y avait des rumeurs indiquant que Williams avait besoin d’argent, mais j’avais réuni des fonds avec l’aide de mon sponsor BMC. Je ne sais pas pourquoi ils ont préféré Bruno au final. Probablement qu’Adam Parr ne voulait plus de moi. J’ai perdu mon baquet et il était trop tard pour trouver une alternative pour rester en F1."