Occasion manquée

ADB

Derek Bell au volant d’une Ferrari F1, voilà qui n’est pas chose courante. En plus de deux participations décevantes à Monza et à Watkins Glen en 1968, la Scuderia lui confie l’année suivante le volant d’une de ses 312 pour le BRDC International Trophy de Silverstone, une épreuve hors-championnat qui rassemblait les principaux animateurs de la Formule 1. Bell terminera neuvième, à trois tours du vainqueur Jack Brabham.