Nürbürgring 1957. 24ème et dernière victoire de Fangio. Une course magistrale où le Maestro, après un arrêt où il perdit une minute, remonta les Ferrari de Hawthorn et Collins à coup de 7-8 secondes au tour puis les doubla pour remporter cette course après 3h30 d'effort.