la f1 sur internet depuis 1999

Synthèse du samedi: Lotus première ?

le à 20:23

La séance de qualification du Grand Prix de Hongrie a répondu aux attentes, avec quelques belles performances à souligner : la pole de Lewis Hamilton, au-dessus du lot, mais aussi la meilleure qualification en F1 de Romain Grosjean, qui a hissé sa Lotus en première ligne. Avec Kimi Räikkönen en cinquième position (en raison d'une petite erreur dans son dernier tour), c'est la première fois que les deux Lotus E20 s'élanceront à l'avant de la grille. Or on sait qu'elles sont généralement très performantes en conditions de course, plus encore avec la chaleur qui règne sur les hauteurs de Budapest en cette fin juillet. Dans ce contexte, tous les espoirs sont permis pour les noir et or, et pour Romain Grosjean en particulier en espérant qu'il parvienne à gérer la pression. Si c'est le cas, il sera un candidat sérieux à la victoire, une première pour un pilote français depuis Olivier Panis en 1996 !

Hamilton doit réaliser un bon départ et tenter de creuser le trou dans les deux premiers tours (ce dont il semble parfaitement capable tant sa supériorité a paru flagrante aux essais) pour se mettre à l'abri d'un dépassement sous DRS. Car l'intérêt du système, c'est que les habituelles processions hongroises font désormais partie du passé. Les dépassements sont attendus grâce au DRS dans la ligne droite des stands, au freinage du premier virage, et même dans le suivant puisque les trajectoires peuvent s'y croiser. Bref, on espère du spectacle en course avec, outre les McLaren et les Lotus, la Red Bull de Vettel et les Ferrari en position de se battre pour de gros points, au même titre que les Williams très en verve sur ce tracé.

Fernando Alonso annonce la couleur en constatant qu'il ne pourra viser le podium à la régulière sur le sec. On avait un peu oublié que la F2012 avait bénéficié de circonstances favorables pour faire la course en tête ces derniers temps, avec deux pole positions consécutives de l'Espagnol sur le mouillé. Mais l'orage menace et le ciel pourrait encore se déchaîner pendant le Grand Prix, ce qui bouleverserait naturellement la hiérarchie. Alonso tentera de tirer son épingle du jeu et de marquer le plus de points possible afin de maintenir un bon écart au classement du championnat avant la trêve. Un succès de Hamilton ou d'une Lotus serait une bonne affaire pour lui, son plus proche poursuivant Mark Webber ayant loupé la Q3 ce samedi.

Au rayon des déceptions, pointons encore les Mercedes dominées par les Force India (à motorisation identique) alors qu'on attendait mieux de Rosberg et Schumacher sur ce circuit rappelant leurs exploits monégasques. Les gros appuis ne suffisent pas cependant et la principale difficulté des Mercedes consiste à mettre les pneus dans la fameuse fenêtre de température, tout en ne surchauffant pas les pneus arrière sur cette piste exigeante en motricité. Les Sauber aussi ont eu du mal à exploiter les gommes Pirelli sur le tourniquet hongrois, tandis que Jean-Eric Vergne s'est enfin hissé en Q2 (au contraire de son équipier) et que Charles Pic a de nouveau rempli son contrat en devançant Timo Glock.


, , , , , , , ,

Commentaire

À découvrir également



Ajouter un commentaire...

comments powered by Disqus
Motor Racing - Formula One World Championship - United States Grand Prix - Practice Day - Austin, USA
Les enjeux du Grand Prix des États-Unis
Motor Racing - Formula One World Championship - United States Grand Prix - Race Day - Austin, USA
F1i TV : Présentation du Grand Prix des Etats-Unis
F1-cockpit-ferme-vignette
Les cockpits fermés sont-ils nécessaires ?