la f1 sur internet depuis 1999

Débriefing du samedi: que d'eau, que d'eau !

le à 18:36

Après un tel imbroglio, bien malin celui qui pourrait prédire le vainqueur de ce "very wet" British Grand Prix ! Encore que la météo pourrait nous offrir une surprise de taille, sous la forme d'une course disputée sur piste sèche finalement, mais nous n'en sommes pas (encore ?) là.

Aux essais libres, les concurrents ont enfin pu évaluer les évolutions et tester les pneus slicks, mais une heure c'était court. Auteur du meilleur temps ce matin, Fernando Alonso démontrait que la Ferrari F2012 n'est peut-être pas la meilleure voiture actuelle... mais elle s'en rapproche. La preuve, sous le déluge, le champion espagnol est passé entre les gouttes (en se qualifiant in extremis pour la Q3) pour finalement émerger et signer la pole position, pas moins de 31 courses après la précédente pour la Scuderia (à Singapour en 2010).

Ce faisant, Alonso s'est habillé du costume de favori pour se succéder à lui-même (il l'avait emporté à Silverstone l'an passé) en partant depuis la pole demain sur un circuit qui devrait être détrempé. Et même si ce n'est pas le cas, la Ferrari fera la course en tête, avec "seulement" les vétérans Webber et Schumacher à surveiller au départ puisque les autres favoris ont pris... l'eau.

Sebastian Vettel s'élancera toutefois en deuxième ligne, donc gare à lui, et il faudra aussi compter avec les Lotus ou la Williams de ce diable de Maldonado, voire la Force India de Di Resta (celle de Hülkenberg a perdu cinq places, dommage). Rosberg tentera bien de se refaire, tout comme les McLaren de Hamilton (8ème) et Button (18ème), les deux stars locales pas vraiment prophètes en leur pays. A condition qu'il pleuve, toutefois, car sur le sec les stratégies reprendront leur droit.

Les terribles averses qui se sont abattues sur le Northamptonshire ce samedi ont provoqué l'arrêt des qualifications au drapeau rouge, un événement rarissime, mais la direction de course a bien fait car la piste était véritablement impraticable. Qu'en sera-t-il demain ? Souhaitons aux vaillants spectateurs britanniques d'en avoir pour leur argent, avec un Grand Prix éventuellement perturbé par la pluie mais sans excès, et une course sans doute âprement disputée sur ce tracé ultra rapide dans des conditions délicates. Normalement, dans ce contexte, seuls les meilleurs émergeront, et malheur aux vaincus, à ceux qui se feront piéger par une glissade ou une touchette. Des points qui pourraient compter cher au moment du décompte finale dans un championnat aussi indécis. Sauve qui peut...


, , , , , , , , , , , ,

Commentaire

À découvrir également



Ajouter un commentaire...

comments powered by Disqus
4-moteurs-vignette
L’intégration des moteurs de F1 en images : Ferrari (3/3)
Motor Racing - Formula One World Championship - Bahrain Grand Prix - Practice Day - Sakhir, Bahrain
Divorce à l’italienne
AVB
Un peu de géopolitique...