la f1 sur internet depuis 1999

Schumi story : Japon 2000, la délivrance

le à 12:35

Michael Schumacher avait rendez-vous avec l’histoire le 8 octobre 2000. S’il inscrivait deux points de plus que son rival Mika Häkkinen, l’Allemand pouvait offrir à Ferrari son premier titre des pilotes depuis Jody Scheckter en 1979. Une éternité. Et pour mettre toutes les chances de son côté, le Baron rouge s’est employé pour décrocher la 31ème pole position de sa carrière au nez et à la barbe du Finlandais (second à neuf millièmes).

Installé au sommet de la grille, le Kaiser cède pourtant le commandement au pilote McLaren à l’extinction des feux. Pendant plus de vingt tours, le pilote de la Scuderia assistera impuissant à la fuite en avant du double Champion du monde en titre. La première valse des arrêts ravitaillement n’y change rien. Häkkinen garde la première place au grand dam du clan de Maranello.

Dans la cour des grands

Les deux hommes évoluent dans une autre dimension, leurs équipiers respectifs David Coulthard et Rubens Barrichello naviguant à plus d’une minute de l’infernal duo. Schumi tire toute la quintessence de sa F1-2000, mais Häkkinen n’est pas en reste au volant de sa MP4-15. Pourtant, quelques gouttes de pluie font leur apparition peu après la mi-course et vont considérablement changer le scénario du Grand Prix.

Sentant qu’il tient là une occasion unique de s’octroyer la tête, Schumacher sort la grosse attaque. L’Allemand comble son retard sur le pilote McLaren et décide de s’arrêter deux tours après ce dernier. La stratégie du Kaiser fonctionne. Alors que la pluie s’intensifie, Häkkinen souffre avec ses gommes neuves et perd un temps considérable en piste. Après avoir enchaîné deux tours canons, Schumacher ressort tranquillement devant le Finlandais. La messe est dite. Quatre ans après son arrivée chez les rouges, Schumi réussit enfin son pari : décrocher un troisième titre de Champion du monde. À 31 ans, il devient le huitième pilote couronné au sein de la Scuderia. L’hégémonie rouge n’en est qu’à ses prémices.


, , , , , , , ,

Commentaire

À découvrir également



Ajouter un commentaire...

comments powered by Disqus
Motor Racing - Formula One World Championship - British Grand Prix - Qualifying Day - Silverstone, England
Que faut-il pour mettre en colère le souriant Ricciardo ?
AMG
Débriefing F1iTV : Est-ce vraiment la guerre chez Mercedes ?
Formula 1 Grand Prix, Monte Carlo, Thursday Practice
L’analyse de Jacky : “Ça risque de tourner au vinaigre”