home icon / DashboardP3 / Honda aurait-il sous-estimé sa tâche ?

Honda aurait-il sous-estimé sa tâche ?

© XPB Images

Honda a-t-il sous-estimé l'ampleur de la tâche dans la conception de son groupe-propulseur de 2017 ?

C'est l'aveu fait par Yusuke Hasegawa, le directeur du programme en F1 du motoriste japonais, à propos du V6 turbo hybride animant les McLaren MCL32.

Conséquence d'une saison 2016 difficile sur le plan de la performance, Honda avait décidé très tôt de repartir d'une feuille blanche dans la conception de son bloc, délaissant son concept originel de "taille zéro" dans l'espoir de conjurer ses failles en termes de fiabilité et de puissance.

Le défi, de taille, a sans doute été sous-estimé vu le bilan actuel de Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne ,dont la cavalerie leur a trop souvent fait défaut pour bien figurer dans le milieu de peloton.

Hasegawa reconnait que, malgré une mise en chantier entamée dès mai 2016, les mois écoulés n'ont pas été suffisants pour accoucher d'un moteur à la hauteur des attentes.

Au terme de la première moitié de saison, une lueur d'espoir est toutefois apparue sur le Hungaroring où les MCL32 sont parvenues à terminer dans les points, Alonso s'adjugeant même le record du tour.

Le défi à venir, selon Hasegawa, sera désormais de faire les bons choix quant aux pièces du groupe-propulseur à faire évoluer d'ici la fin de saison. Dans la foulée du Grand Prix de Hongrie, un spécification 4 du moteur nippon a été testée, laissant entrevoir un regain de puissance bienvenu. Une cinquième spécification devrait même être introduite à Suzuka.

Si le rythme de développement s'est récemment accéléré, rien n'est moins sûr quant à la collaboration entre McLaren et Honda au-delà de l'exercice 2017.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter