home icon / DashboardP3 / Alonso avec Honda... en IndyCar ?

Alonso avec Honda... en IndyCar ?

© WRi2

Malgré l'ambiance délétère qui règne entre McLaren et Honda, et plus particulièrement avec Fernando Alonso après l'abandon volontaire du pilote espagnol lors du dernier Grand Prix à Spa, les deux parties pourraient encore s'entendre en vue de la saison 2018. Sans doute pas en F1, tant le divorce McLaren-Honda semble consommé, mais bien outre-Atlantique.

Car même si McLaren héritait par défaut d'un nouveau motoriste (Ferrari, Mercedes et Renault ont décliné, mais la FIA peut imposer de fournir un team dans le besoin), rien ne garantit qu'Alonso resterait fidèle à Woking. Une McLaren-Renault serait-elle d'emblée compétitive ? Il suffit de voir les difficultés rencontrées par Red Bull pour se mêler à la lutte pour le podium avec le moteur français cette saison pour en douter.

"Nous allons évaluer toutes les options pour 2018 et ma priorité est de poursuivre en F1, martèle le Matador. Mais à condition de disposer d'une voiture capable de se battre pour la victoire et pour le titre. Si ce n'est pas le cas, je déciderai peut-être d'aller voir ailleurs..."

Parmi les propositions sur la table, on a appris le week-end dernier que Lawrence Stroll, actionnaire de référence chez Williams, aurait offert 25 millions de dollars à Alonso pour qu'il accepte de courir aux côtés de son fils Lance. Malgré le renfort de Paddy Lowe et de l'aérodynamicien Dirk de Beer, la Williams-Mercedes ne devrait toutefois pas permettre de jouer la gagne dès 2018 et on voit mal Fernando encore faire de la figuration.

Reste l'éventualité d'une année sabbatique agrémentée d'une nouvelle participation aux 500 Miles d'Indianapolis, voire d'une saison complète aux USA en IndyCar. Le terrain s'est éclairci pour qu'une telle opportunité se présente puisque le team Andretti Autosport a finalement prolongé sa collaboration avec Honda alors qu'on pensait qu'il allait changer de camp en rejoignant Chevrolet l'an prochain.

Takuma Sato, le vainqueur d'Indy 500, avait d'ailleurs anticipé ce changement d'alliance en s'engageant avec une autre écurie soutenue par Honda (Rahal Letterman Lanigan) pour 2018, libérant du même coup un volant de choix chez Andretti. La voie est donc toute tracée pour permettre à Fernando Alonso de disputer le championnat IndyCar la saison prochaine, une fois que toutes les pistes possibles en F1 se seront refermées.

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.