home icon / DashboardP2 / Alonso à McLaren : "C'est Honda ou moi"

Alonso à McLaren : "C'est Honda ou moi"

© XPB 

La crise couve chez McLaren-Honda et la piètre prestation des MCL32 en Belgique n'a rien fait pour arranger les choses.

Fernando Alonso a même décidé d'abandonner peu après la mi-course tant il était dégoûté par le manque de performance du moteur V6 turbo nippon : après avoir réussi un brillant départ, le champion espagnol s'est hissé jusqu'en septième position avant d'être irrémédiablement avalé par tous ses poursuivants en raison d'un flagrant déficit en vitesse de pointe.

Dans ce contexte, l'avenir du Matador en orange pose question et il semblerait qu'il ait adressé un ultimatum en bonne et due forme à ses employeurs, du style : "C'est Honda ou moi !"

Mais les choses ne sont pas aussi simples pour McLaren, qui ne dispose pas d'un autre fournisseur de moteur après les refus successifs de Mercedes, Ferrari et Renault. Le team de Woking pourrait mettre fin au contrat de partenariat avec Honda mais, sans alternative, il se placerait en position de faiblesse.

En revanche, si le constructeur japonais décidait de tirer la prise, McLaren pourrait toucher une forte indemnité et se tourner vers la FIA pour obtenir une fourniture de moteurs.

"Avec un moteur Mercedes, on serait deux secondes au tour plus rapides..." a clamé Eric Boullier, le directeur de la compétition de McLaren, dans le paddock de Spa.

Un paddock où la rumeur rapprochait Alonso d'un moteur Mercedes en 2018 sous la forme d'une offre de Williams, par l'intermédiaire de son actionnaire Lawrence Stroll, avec un salaire de 25 millions de dollars à la clé. Mais l'Espagnol ne semble pas pressé, susceptible de se tourner par défaut vers l'IndyCar s'il n'obtient pas un volant digne de son talent en F1.

"Les choses doivent changer, cela ne peut continuer comme cela, a-t-il déclaré au soir du Grand Prix de Belgique. Il y a des réponses à apporter aux questions posées et nous devons les trouver."

"Cela n'arrivera pas en regardant le ciel... Il s'agit de se mettre à table avec mon management et de mettre en place la meilleure solution pour l'année prochaine."

Découvrez les girlfriends des pilotes de Formule 1 dans notre galerie en cliquant ici.

Suivez l’actu F1 en temps réel avec F1i sur Facebook et Twitter.